MARIAGE = SUCCES VS DIVORCE = ECHEC

Essayons de faire le point sur une croyance

 

Il concerne 46% de la population, il survient toute les 36 secondes dans le monde et pourtant, nous en parlons avec difficultés et parfois de la honte : c’est le divorce …

Nous avons grandi, nous nous sommes mariées et avons toutes espéré un mariage durable et heureux. Seulement voilà, tout ne se passe pas toujours comme prévu, le mariage ne fonctionne plus, l’histoire s’essouffle et se termine par une séparation ou un divorce.

J’ai divorcé en France dans un pays libéral, où en théorie, le divorce ne pose plus de problème à personne puisqu’il concerne en moyenne un couple sur 3 et un couple sur deux dans les grandes villes.

Cependant comme la plupart d’entre nous, j’ai essuyé les commentaires « bien intentionnés » mais néanmoins fort désagréables de l’entourage proche et moins proche. Du type « le divorce c’est mal, tu devrais faire un effort pour débloquer la situation, tu aurais dû essayer encore et encore. Quand même, ta vie n’est pas si terrible, qu’est-ce que tu vas faire ? … » !

Toutes ces remarques sont blessantes, improductives et déplacées. Elles ne font qu’accentuer un sentiment de culpabilité dans une période où nous sommes déjà ravagées ainsi qu’ entretenir nos peurs déjà très présentes ; pourtant ces remarques sont très communes !

Dans le reste du monde, la situation peut-être encore pire pour les femmes divorcées.

En Inde, en Egypte, au Népal et dans beaucoup d’autres pays, les femmes divorcées sont souvent appelées : « femme d’occasion, matériel usagé, immariable » … et j’en passe ! dans certain pays, le divorce reste illégal comme au Philippines et au Vatican. Plus proche de nous, à Malte, le divorce n’est autorisé que depuis 2011, en Irlande le divorce n’est autorisé qu’après 4 ans de séparation !

Le divorce serait-il un problème mondial ?

Il est difficile de comprendre pourquoi dans nos sociétés beaucoup de personnes considèrent encore qu’il serait préférable de vivre une vie malheureuse en couple, plutôt qu’une vie heureuse séparément. N’est-il pas mieux pour les enfants d’être élevés par des parents séparés mais heureux, plutôt que par des parents qui se querellent en permanence et créent un environnement chapeauté par la déprime ?

Notre éducation, notre environnement et notre société nous ont programmé sur ce modèle :

Mariage = Succès / Divorce = Echec

Ne serait-il pas temps de faire une mise à jour de nos croyances et de les reprogrammer ?

Et si nous faisions le point sur ce qu’est un échec et ce qui ne l’est pas ?

Quelques exemples :

  • Accepter de vivre dans une relation violente, avec un partenaire tenant des propos injurieux, irrespectueux…= échec

  • Vivre une relation harmonieuse, fondée dur l’échange, la communication et le respect = succès

  • Des enfants qui grandissent au sein d’une famille stressée et stressante. = échec

  • Des enfants entourés d’une famille heureuse, solidaire, capable de leurs apporter tout le soutien nécessaire pour les faire évoluer. = succès

  • Juger un autre couple pour leur choix = échec

  • Apporter du soutient à ceux qui traversent une période difficile sans les juger. =succès

Ne prenons pas le divorce à la légère, il est naturel de se battre pour sauver son couple, il est important de se souvenir que :

  • Personne ne se marie en espérant divorcer.

  • Aucun problème n’est simple.

  • Rien ne doit être pris à la légère. Les petites vagues annoncent parfois de grosses tempêtes !

Rappelons-nous qu’un couple est constitué de deux personnalités distinctes qui peuvent évoluer et « grandir » différemment. Les objectifs de vie de chacun peuvent aussi évoluer différemment et devenir incompatibles. Il est donc concevable que certains, malgré leurs efforts ne puissent plus se supporter. Dans ce cas, la séparation et le divorce deviennent des options bien réelles et même si elles sont difficiles à accepter, elles ouvrent souvent les portes sur d’autres opportunités de vie.

Le divorce est souvent perçu comme la pire chose qui puisse nous arriver.

Il se pourrait au contraire que ce soit une bonne chose. Pouvoir désormais explorer d’autres options, quitter un mariage malheureux, trouver un nouvel équilibre et pourquoi pas, un nouveau partenaire de vie qui corresponde mieux à nos attentes, à nos besoins et nous permette de poursuivre notre histoire en vivant une vie épanouie.

Il est temps d’arracher les étiquettes et de faire tomber les croyances. La prochaine fois que vous entendrez quelqu’un dire « je suis divorcée », ne pensez-pas désastre. Il est possible que ce soit une chance. Souvenez-vous que le divorce est un droit qui n’est pas accessible à toutes et qui pour certaines serait une issue salvatrice.

Le divorce n’est pas seulement la fin d’une vie, c’est aussi le commencement d’une nouvelle vie et souvent le début d’une meilleure vie.

  • Quels sont vos besoins ?

  • Vous avez quitté votre conjoint parce qu’il ne comblait pas vos besoins, dans quelle mesure étiez-vous capable de combler les siens ?

Ou

  • Votre conjoint vous a quitté parce que vous ne combliez pas ses besoins, comblait-il les vôtres ?

 

Béatrice

 

Cet article vous a plu, vous avez envie de réagir ? laissez-nous votre commentaire ci-dessous 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire