Divorce, Quand les femmes décident : les 5 déclencheurs

Quelques chiffres  sur le divorce selon les statistiques de l’INSEE :

  • Deux adultes sur trois sont en couple, dont 73% mariés, 4% pacsés, 23% en union libre. Parmi les couples, 0,6 % ont un conjoint de même sexe.

  • 73 % des divorces sont demandés par les femmes. Nous pouvons émettre l’hypothèse, que ce pourcentage est similaire pour les séparations des couples vivant en union libre.

La phrase récapitulative : 

Il y a tellement de femmes qui ont l’impression de ne pas être vues, entendues, approuvées ni respectées au sein de leur couple, qu’elles préfèrent y mettre fin plutôt que de le subir.

Les 5 déclencheurs

  1. Les émotions ne sont plus là : 
    Les femmes ont définitivement besoin d’échanges et d’émotions, sans cela, il est fort à parier qu’elles iront chercher ailleurs ce qu’elles ne trouvent plus chez elles. Même si nous en parlons moins, il faut garder à l’esprit que les femmes trompent aussi leur conjoint et souvent, elles ne le font pas par hasard.
  2. Elles souffrent d'un manque de reconnaissance :
    Lorsque les émotions cèdent la place à la frustration, les femmes font le bilan ! Elles établissent un inventaire digne d’un expert-comptable ! Les enfants, l’entretien de la maison, l’organisation des loisirs…tout ce qu’elles font pour leur couple et leur famille en plus de leur activité professionnelle, elles ont l’impression de le faire seule : personne ne se sent concerné elles s’épuisent et n’ont plus envie de continuer.
  3. La discorde s'installe : 
    Sans reconnaissance et sans attention, il y a peu de chance que les besoins respectifs des conjoints soient comblés ! Les phrases types du genre « tu ne m’écoutes jamais », « tu t’en fout ! », « Avec toi c’est toujours la même chose ! » …deviennent lassantes. Cette situation peut durer des années. Les femmes finissent par lâcher la relation et cherchent un moyen de sortir d’un territoire devenu stérile. Il n’est pas rare que les femmes comparent leur conjoint à un enfant. Ce qu’elles mettent en avant est leur sentiment d’avoir mûri plus vite que leur partenaire et d’être associées à l’image de la mère. Les rôles sont redistribués et nous entrons alors dans une impasse. 
  4. La vie sexuelle s'appauvrit
    Lorsqu’une femme commence à se plaindre de sa vie sexuelle, ce n’est que le résultat des trois points déjà évoqués ! Souvent, cela traduit un manque d’affection et d’attention. Effectivement, recevoir de l’affection ne mène pas forcément au sexe, c’est ce qui nous différencie des animaux ! Lorsque les relations et les demandes sexuelles sont « téléphonées » et prévisibles, il n’y a plus rien d’excitant ! Il est probable qu’à ce stade, l’amant ou la maîtresse entre en jeu pour combler les manques.
  5. Elles décident de penser enfin à elles et rendent leurs tabliers :
    Les infidélités, les scènes de ménage à répétition, le manque de reconnaissance…poussent les femmes à bout. Fatiguées de supporter les comportements de leurs conjoints, elles se rendent compte qu’elles méritent autre chose. La séparation devient la seule issue possible pour elles. Elles n’hésitent pas à partir seules et l’existence ou non d’un amant n’impacte pas la décision finale.

Conclusion :

La femme d'aujourd'hui assume davantage son identité.

Le simple rôle de "mére" ou "d'épouse" au même titre que nos arrières grand-mères est révolu.

Elle souhaite de plus en plus son indépendance au même titre que son conjoint.

Et toi Belle Amazone qui a décidé de reprendre ta liberté, peux-tu nous dire ce qui t’a motivée ?

Ton parcours nous intéresse, nous attendons ton commentaire avec impatience.

Béatrice

Les ZamaZones


Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire