La Peur


Commençons par la définition de la peur : 

C’est l’une des émotions primaires qui se caractérise par un intense sentiment d’angoisse en présence d’un risque, d’un danger physique ou psychologique, ou d’une menace réelle ou imaginaire. Cet état est normal et même positif lorsqu'il nous conduit à réagir en évitant ou en surmontant ce danger.   Du point de vue de la psychologie, la peur est un état affectif et émotionnel, nécessaire pour que l’organisme puisse s’adapter à l’environnement.


Comme toutes les émotions, La peur est provoquée par la confrontation à une situation et à l’interprétation de la réalité que nous en faisons.

Elle reste une réaction naturelle exacerbée sous l’effet de surprise : le cas de la séparation à laquelle on ne s’attend pas est donc totalement dans le sujet.

Alors, faisons le point sur tes peurs :

Nous pouvons écarter la forme primitive de la peur. Dans la plupart des cas, ton état de femme séparée ne met pas ta vie en péril.

Pour celles d’entre nous qui ont fuit les violences conjugales, il est important de rappeler que, dans certains cas extrêmes, les réactions des « ex » peuvent être imprévisibles et représenter un réel danger ; la vigilance reste de mise.

Tu viens de vivre une séparation et tu as perdu ton conjoint, peut-être ton meilleur ami, ton confident, mais aussi une forme de sécurité et de confort.

Jusque-là, tes peurs sont légitimes tu es en période d’adaptation.

Faire face au quotidien, le travail, l’argent, les enfants, la maison, ne plus rencontrer l’âme sœur, ne pas savoir comment faire, affronter les « autres » … tu as la trouille, la pétoche, la frousse.

Calme-toi, toutes ces « petites peurs » ne te mettent pas en danger de mort !

Tu sais comment affronter chacune d’entre elles pour la bonne et simple raison qu’elles faisaient déjà partie de ton quotidien avant ta séparation. Ce qui a vraiment changé, c’est que tu es seule et libre d’accomplir ces tâches comme tu l’entends, les unes après les autres.

Inutile de laisser tes peurs s’accumuler, elles risqueraient de former une « grosse peur » unique qui pourrait te figer sur place et t’empêcher d’avancer !

La seule inconnue c’est d’être face à toi-même !


Si on résume, les solutions possibles face à tes peurs :

La fuite : Tu as face à toi un psychopathe armé d’une batte de baseball = danger ! Tu prends tes jambes à ton cou, tu appelles le 112 !

L’attaque : Tu as identifié tes peurs et tu les affrontes les unes après les autres. Inutile de tout vouloir mener de front, cela ne ferait qu’amplifier ce sentiment de peur et tu te retrouverais face au « bug ».

Le bug : Tu es figée ! c’est ce qui arrive souvent, lorsque toutes les « petites peurs » que tu n’as pas écoutées n’en forment plus qu’une ! Il y a de fortes chances que tu sois incapable de réagir. Tu risques fort de te retrouver dans l’inaction et ta peur va devenir un frein bien réel.

Enfin, l’anticipation : la meilleure approche ! Il s’agit de regarder ta peur en face !

Alors ton cerveau va faire le reste. Il te suffit d’écouter ce que tes peurs ont à te dire avant que le réel danger n’arrive.

Attention cependant de ne pas confondre ce que te montre ta peur avec la réalité !

Elle a une fâcheuse tendance à « noircir » le tableau et c’est justement pour te faire réagir et éviter les situations auxquelles elle te fait penser; il est donc indispensable que tu passes à l’action.

L’équation est simple : moins tu réagis face à une peur plus tu l’entretiens, plus elle grossit ; nous pouvons toutes faire preuve d’une imagination débordante !

A contrario, lorsque tu fais face à ta peur et que tu compares ce que tu as imaginé avec ce que tu as identifié, tu vas vite réaliser que rien n’est insurmontable, que des solutions simples existent et qu’elles sont à ta portée.

Pour conclure : Ta peur est là et elle attend que tu lui répondes par une action.

Maintenant que tu as bien compris qu’il ne fallait pas confondre le chaton des enfants avec un lion sanguinaire, quelle sera ta prochaine action ?

Si malgré tout tu restes bloquée par tes peurs, tu as toujours la possibilité de nous contacter et demander ton entretien gratuit de 30 minutes, ou encore nous laisser un commentaire nous ne manquerons pas de te répondre.

Béatrice

Les ZamaZones

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire