La renaissance en 4 actes

La renaissance en 4 actes : le "truc" qui vous mène à la victoire !

Bonjour les ZamaZones,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un truc que je n’ai pas vécu, enfin pas comme vous. 

Je commencerai donc par remercier mes sœurs de cœur, mes amies et toutes celles qui ont bien voulu apporter leur contribution.

Ces témoignages m’ont clairement confirmé que vous avez toutes, sans exception, les ressources nécessaires pour surmonter les épreuves qui vous assaillent : pourquoi ?

Pour la plupart d’entre vous, vous avez déjà traversé cet épisode avec succès et il restera probablement la grande victoire de votre vie. Pourquoi ne pas recommencer ?

Pour celles qui auraient oublié, ça commence comme çà :

Acte I-scène 1

On plante le décor :

Un matin tu te lèves et quelque chose a changé. Ton instinct te dit qu’un truc se passe, tu le sens bien, mais tu ne sais pas encore l’identifier. Puis, enfin le verdict tombe et tes doutes sont confirmés !  Merde ! Tu t’en doutais ! 

Peut-être même que tu as tout fait pour que ça arrive. Ou alors tu penses naïvement que c’est un accident, tu n’avais pas prévu !  Un vent de panique t’envahit, les minutes qui suivent sont surréalistes, l’espace d’un instant, tu ne sais plus vraiment ou tu habites…

Acte I-Scène 2

Les copines …

-copines : t’es sûr !?

-toi : ben oui !

-copines : Mais vraiment sûr ?

-toi : J’ai des preuves !

-copines : bon t’inquiètes, ça va bien se passer.

- toi : t’inquiètes pas ! Facile à dire ! Tu ne te rends pas compte ! Ma vie ne sera plus jamais la même ! J’ai juste envie de vomir ! Je suis au bout de ma vie ! Je ne vais jamais tenir !

-copines : Mais si tu vas tenir, tu n’es pas la première à qui ça arrive, tu t’en remettras, on s’en remet toutes…

Acte II :

Les semaines suivantes :

Les semaines passent, tu sais maintenant que ta vie va prendre un tournant décisif : tout va changer.

Inutile de nier l’évidence, les faits parlent d’eux-mêmes. Tu te sens presque bien, et la vie suit son court, après tout, d’autres sont déjà passées par là.

Tu parles de tes angoisses, de tes peurs et finalement, l’horizon s’éclaircit…Une vie normale ou presque s’annonce.

Acte III

Les dernières semaines :

La franchement, ça va de moins en moins bien. C’est le moment où tu te mets entre parenthèses.

 Tu ne ressembles à rien ou peut-être à un loukoum !

Après la punition vomitive des premières semaines, tu bouffes tout le temps, tu t’habilles avec un sac que certains appellent une « robe », tu as pris 20 kg et tu ne veux même plus passer devant le miroir.

Tu n’es plus sortable mais tu t’en fous, de toute façon tu n’avais pas l’intention de sortir !

Acte final

La délivrance ! Tu sais de quoi je parle ou tu cherches encore ? Je vais t’aider un peu.


Voici ce qu'elles disent pendant :

« L’impression que mon corps a été ravagé

La souffrance, la fatigue et la délivrance » SB

« Un paradoxe ! c’est court mais intense ! C’est un bonheur tellement fort qu’il nous fait oublier les douleurs précédentes. Une force intérieure que l’on découvre » CP

« La peur, un truc jamais eu avant à ce point et l’amour…un truc de ouf. Tu sais que ce sentiment, ça te quittera plus…mais là tout de suite, faut que tu gardes le contrôle de tes émotions, faut que tu gardes le contrôle pour lui……alors la douleur, non elle existe pas, oui ça fait pas du bien, mais moi, ça ma pas traumatiser…ça a même pas pesé dans la balance pour en refaire d’ailleurs… » YD

« De la peur, ce n’est pas agréable. J’étais confiante. Tout est passé comme une lettre à la poste ! Une délivrance ! » MB

 Voici ce qu’elles disent après :

« La joie, l’étonnement d’avoir donné la vie » SB

« La preuve que le bonheur est supérieur à la souffrance, donner la vie c’est magique ! » CP

« Un truc de louve, tu peux tout perdre mais pas lui, responsable d’une vie, être le centre du monde de quelqu’un… » YD

« Que du bonheur » MB

Ça y est ? Tu te souviens maintenant que toi aussi tu as vécu un accouchement.

Peut-être plusieurs ? Neuf mois d’attente pour ce truc de dingue qui te fait flipper, souffrir, qui te fait peur, qui t’angoisse, tu passes par tous les stades.

Tu es partagée entre peur et joie, tu ne sais pas ce qui t’attends et pourtant, tu le fais parce que c’est la seule issue possible. A la fin tu as obtenu quoi ? De l’or en barre 100% bonheur !

Alors voilà, aujourd’hui tu penses que tu n’es plus bonne à rien ?  

Mathématiquement ce n’est pas possible, la preuve : si on soustrait,  rien moins  rien = moins que rien, donc rien existe ! C’est juste une question de logique : il est donc acquis que tu peux toujours faire quelque chose.

Tu suis toujours ?

Comme tu existes toujours, que tu as surmonté ta grossesse, ton accouchement et que tu as pu mettre au monde tes enfants, il est fort à parier que tu as déjà connu la douleur, la souffrance, la peur, le déni, la panique et tout un tas d’autres choses, que seules les femmes peuvent affronter.

Sans mauvais esprit, c’est à elles qu’on refile le bébé !

Aujourd’hui, il n’y aucune raison que tu ne puisses pas recommencer. Cette fois-ci, c’est seulement pour toi. Oses faire renaitre ton identité, ton âme, toi !

Comme pour les précédents, cet accouchement-là réserve son lot d’embuches mais ne te promet que du bonheur.

La tribu des ZamaZones est là pour t’aider alors n’hésite pas ! Fonce, rejoins notre communauté !

Et toi belle Amazone, te souviens-tu de la force, le courage qu'il t'a fallu la première fois et ton ressenti après ? 

Tu peux nous laisser un commentaire si tu veux partager ton expérience 🙂 


Beatrice Gaboyard

Les ZamaZones

Vous avez besoin d’aide, pensez au coaching ! pour en savoir plus, contactez-nous.

www.leszamazones.com – cb@leszamazones.com


Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire