Pourquoi les couples se séparent ? les 6 déclencheurs

Petit rappel :

Définition : C’est la séparation d'intérêts, de sentiments, etc.

  • Synonymes : divergence, rupture, séparation
  • Etymologie : latin divortium, de divertere, se séparer
  • La première cause de divorce (séparation) c’est le mariage !
  • Le divorce concerne 46% de la population, il survient toute les 36 secondes dans le monde.
  • Il existe depuis l’antiquité !

  • En France, il est autorisé sans restriction depuis le 12 avril 1945.

  • Il a été légalisé au Chili en 2004 et à Malte en 2011 sous certaines conditions.

  • Il reste interdit au Vatican et aux Philippines !

  • De nombreuses femmes ont revendiqué le droit au divorce. Pour certaines, il peut paraître insurmontable, pour beaucoup c’est le début d’une renaissance…

Dans notre société, le divorce devient une banalité, presque une épidémie.

​Paradoxalement, à l’ère où les moyens de communications explosent, il semblerait que la communication au sein du couple soit rompue. 

Certains couples sont éphémères : effectivement on peut changer de conjoint comme on change de téléphone !

D’autres couples sont plus persistants et cependant, la rupture arrive, parfois sans crier gare.

Dans les deux cas, le processus reste le même : 

​C’est douloureux, pénible, nous cherchons un responsable à nos maux sans savoir utiliser les bons mots ! 

Nous ne savons plus ce qui nous a rapproché. 

Ce qui ressemblait à un détail agaçant au début de la vie de couple est devenu un sujet de discorde récurant.

Dans une rupture, chacun a sa part de responsabilité. Il existe des cas extrêmes, cependant la plupart du temps, le virus est bien installé et la séparation reste la meilleure issue.

En connaissant les causes principales de la séparation, il est plus simple de réfléchir aux comportements de chaque protagoniste de l’histoire et de réaliser que finalement, il n’y a ni victime, ni bourreau, mais seulement deux acteurs qui ont cessé de communiquer, parfois depuis fort longtemps.

« Parlons de la situation, tenez !

Parlons de la situation, sans préciser laquelle !

Si vous le permettez, je vais faire brièvement l'historique de la situation quelle qu'elle soit !

Il y a quelque mois, souvenez-vous, la situation, pour n'être pas pire que celle d'aujourd'hui, n'en était pas meilleur non plus !

Déjà, nous allions vers la catastrophe et nous le savions...Nous en étions conscients !

Car il ne faudrait pas croire que les responsables d'hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d'aujourd'hui…

D'ailleurs ceux sont les mêmes ! »

                                                                Extrait de « Parler pour ne rien dire » Raymond Devos

Les 6 déclencheurs :


L’adultère : 

c'est le déclencheur principal de la séparation.

Qui, des femmes ou des hommes acceptent le plus facilement l’adultère. Qui des femmes ou des hommes sont les plus infidèles ? Quelle est la définition de l’infidélité ? Nous n’avons pas tous le même seuil de tolérance sur le sujet !

L’accepter reste un vrai challenge ! Esther Perel a traité le sujet dans son livre  « Je t’aime, je te trompe », cet ouvrage apporte un regard assez vaste sur la perception de l’infidélité et il invite clairement à la réflexion.


Les violences conjugales :

Les violences physiques ne cessent de progresser, les dernières statistiques pour la France datent de 2017.

86% des victimes déclarées sont des femmes. 

Pour cette même année, 130 femmes et 21 hommes ont été tués par leurs conjoints. Les derniers chiffres publiés par le ministère de l’intérieur annoncent une hausse des violences conjugales de 22% pour l’année 2018.

Le harcèlement moral, n’est pas en reste, les névroses en tout genre, les perversités, qu’elles soient pathologiques ou non n’en restent pas moins des violences.

Dans ce cas les amies, un seul conseil : dites stop et quittez le navire.


Les divergences :

Nous décidons parfois de nous « mettre en couple » en oubliant l’essentiel…Et l’essentiel est partout !

Tout ce dont nous ne parlons pas lors d’une rencontre car ce n’est pas « sexy » ! Plus le temps passe et moins nous en parlons !

Les compromis des premières amours s’estompent plus vite qu’on ne le croit et là, c’est un festival des possibles impossibles ! Les valeurs, la famille, les enfants, l’éducation, la politique, l’argent, les pratiques sexuelles…tout y passe !

Tous les sujets peuvent prêter à désaccord sans toujours passer par la case « on peut en parler » ! L’écart se creuse et peut devenir un gouffre : on se croise, mais on ne se voit plus ! Le ver est dans la pomme ! L’insatisfaction s’installe et avec elle les reproches arrivent.


Les différences incompressibles : 

Nous parlons ici des différences que rien ne peut effacer. Là encore, l’écart se creuse et la fissure devient un gouffre.

C’est le cas pour les unions pluriculturelles lorsqu’il n’y a aucun repère commun entre les deux protagonistes.

Il peut s’agir d’éducation, de religion, de coutumes ou plus simplement de culture générale (musique, littérature, histoire…).

Cela peut devenir magique lorsqu’il y a un échange réciproque. 

A l’inverse, cela tourne vite au cauchemar si cet échange n’a pas lieu car dans ce cas, il devient impossible de comprendre l’autre et la notion de partage est de facto compromise. 

Vient ensuite la différence d’âge, peut-être plus courante lorsque « la crise d’adolescence tardive » survient (les boutons en moins) ! Le conjoint plus jeune rassure notre égo, nous sommes encore capables de séduire et notre angoisse face à notre horloge biologique s’estompe.

Dans les deux cas, lorsque l’euphorie sexuelle du début de relation laisse place à la réalité, le constat peut être difficile à encaisser.


Le sexe : 

Lorsque la routine s’installe ! le manque de créativité, le laissé aller général…

Nous pouvons blâmer la pré-ménopause, l’andropause ou les migraines persistantes.

Même si le sexe ne fait pas le couple, soyons honnêtes, il contribue clairement à son bon équilibre.

Ne perdez pas de vue que la source des problèmes n’est peut-être pas sous la couette.


L’entourage proche :

Lorsque nous décidons de vivre en couple nous parlons bien de deux personnes et en aucun cas d’une tribu.

Pour être clair, les « potes » ont aussi leurs maisons et ils ne sont pas supposés s’incruster dans la nôtre 24/24 !

Il en va de même pour belle maman qui a déjà eu son heure de gloire …Je ne vais pas épiloguer sur les « ravages » causés par la belle-mère !

Un seul conseil gardez des distances raisonnables : avoir une vie sociale épanouie ne veut pas dire se faire vampiriser par l’entourage. 

Et vous ? Parmi ces déclencheurs, quels sont ceux que vous pouvez identifier au sein de votre couple ? Pouvez-vous en parler librement ?


Cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à nous laisser un commentaire. C'est toujours un plaisir de vous lire ! 

Béatrice GABOYARD

Les Zamazones


Le coaching peut réellement vous aider ! Pour en savoir plus contactez-nous.

www.leszamazones.com – cb@leszamazones.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article
  •  
  •  

Laisser un commentaire